Profil de personnalité pour le service

Ce service a pour objectif :

  • D'aider la personne, par rapport à sa vocation missionnaire ou pastorale, à avoir une meilleure connaissance de soi, soit en vue d'une réorientation, soit pour une meilleure inté­gration dans l'œuvre et une meilleure attribution de poste (avec un cahier des charges plus adapté) correspondant à sa personna­lité et ses dons.
  • D'aider les Églises et les organisations dans la sélection de leurs can­di­dats et dans l'évaluation de leurs sta­giaires pour une meilleure inté­gration dans l'œuvre et une meilleure attribution de poste (ou un cahier des charges plus adapté) correspondant à la personna­lité et aux dons de chacun. 

 

L'élaboration du profil se fait sur la base des éléments suivants :

  • Une considération du fonctionnement de la personne et de sa personnalité, par l'utilisation de tests psychologiques re­connus et fiables (les outils que nous utilisons ont fait leurs preuves, entre autres, à l'Institut de Santé Missionnaire au Ca­nada).
  • Un entretien avec la personne pour lui expliquer les résultats des tests et pour l'aider à en tirer les meilleures conclu­sions par rapport à son appel et son engagement.

 

Ce service se fait en trois étapes :

  1. La personne ou l'organisation nous demande d'établir un profil.
  2. L'intéressé reçoit plusieurs questionnaires par La Poste, à compléter et à renvoyer pour leur dépouillement.
  3. L'intéressé se rend à Entrepierres pour un ou plusieurs entretiens (mini­mum une journée entière) durant les­quels les résultats des tests lui sont ex­pliqués. Ceux qui viennent de loin peuvent loger sur place dans un des gîtes de l'association.

 

Lorsque la demande provient d'une Église ou d'une œu­vre, un rapport lui est envoyé avec des recommandations.

 

Lorsqu'il s'agit d'un candidat au service mission­naire ou pastoral, il est préférable que son profil soit établi le plus tôt pos­sible dans le processus de sélection, voire dès son premier contact avec l'organisation en ques­tion. Cela permettra à l'organisation et à la per­sonne concernée de considérer les résultats avant qu'une quelconque décision ne soit prise par rapport à l'acceptation du candidat, son lieu de service ou son attribution de poste.

 

Coût :

Le coût sert à payer le matériel et les frais de port, ainsi qu'à contribuer aux frais de fonctionnement de l'association.

  • Profil + entretien(s) + rapport éventuel : 80 € par personne, 100 € par couple
  • Nuitée : 22 € pour une personne seule, 28 € pour un couple

 

Selon la nature de la demande, les tests suivants peuvent figurer parmi ceux qui sont employés :

 

MMPI-2 (Inventaire de Personnalité Multi­phasique du Minnesota) – pour dépister névroses ou pathologies éventuelles (dé­pression, schizophrénie, etc.)

 

16 PF (16 Facteurs de Personnalité) – un test de personnalité qui aide à mieux identifier ses points forts et ses points faibles

 

SDI (Inventaire de Déploiement des Forces de la Personnalité) – un outil qui mesure l'orientation du sujet dans sa relation à autrui, sa réaction en situation de conflit, et ses forces et ses faiblesses sur le plan relationnel (de manière différente mais complémentaire au 16 PF)

 

Inventaire de Ressources contre le Stress – un questionnaire qui mesure les ressources per­sonnelles pour gérer le stress

 

Inventaire Relationnel du Couple – pour mesurer le niveau de satisfaction dans la relation de couple

 

(Ces outils existent aussi en anglais pour ceux qui le désirent.)

 

Précisions à noter...

Il est important de noter qu'une telle démarche ne peut pas révéler tout concernant le fonctionnement de la personne. D'une part, l'utilisation de tests psychologiques n'est pas une science exacte et ne peut pas garantir l'entière fiabilité des résultats. Le résultat reflète surtout la perception que le sujet a de lui-même. Cela donne une «photo», prise dans le temps, qui révèle certaines tendances chez le sujet qui sont à confirmer par ceux qui le connaissent et qui observent son comportement au quotidien. Le profil du sujet peut, bien entendu, évoluer avec le temps.

 

D'autre part, cette procédure ne permet pas de conclure si le sujet est apte au travail missionnaire ou pastoral, puisqu'elle ne permet pas d'observer et d'évaluer la personne directement dans son contexte de service. Cette démarche donne plutôt des pistes de réflexion utiles pour aider la personne à prendre conscience d'un certain nombre de facteurs concernant son fonctionnement et sa personnalité. Cela permet également de confirmer et comprendre certaines tendances que le sujet a pu observer en lui-même.